Read this article in English uk-flag

La BI self-service étendue :
aller plus loin que
l’analyse de données 

bi-self-serice

La Business intelligence (BI) fait référence aux stratégies et aux technologies que les organisations utilisent pour analyser les données métier.

La BI traditionnelle: il est urgent d’attendre!

Dans la BI traditionnelle, l’informatique contrôle l’accès aux données. Les utilisateurs métier demandent des rapports et les développeurs de rapports les conçoivent. Cette approche permet d’obtenir des résultats de haute qualité, mais elle entraîne également de longues attentes. D’une part, il y a souvent une déconnexion entre l’entreprise et l’informatique, ce qui entraîne une mauvaise communication sur ce qui est nécessaire. D’autre part, les délais peuvent être longs ; lorsque le service informatique approuve une demande, écrit un script et génère un rapport, le besoin est parfois déjà obsolète.

BI self-service: le pouvoir au peuple

L’année 2000 a marqué le début de l’ère de la BI self-service. Le modèle du self-service a fondamentalement changé le marché de la BI en permettant aux utilisateurs métier d’accéder aux données et de les analyser sans avoir recours à des administrateurs de bases de données (DBA). L’idée a pris de l’ampleur et a rapidement été intégrée à des produits comme Business Objects, qui a dominé la sphère BI depuis sa création en 1990 jusqu’à son acquisition par SAP en 2007, et bien après.

Mais le succès inspire bien des imitations, et le paysage actuel de la BI est truffé d’outils concurrents de BI self-service. Certains sont meilleurs pour le reporting, tandis que d’autres excellent dans la visualisation des données. La BI self-service est universellement populaire, mais il n’existe pas de produit parfait pour tous les cas d’utilisation, c’est pourquoi qu’en moyenne une organisation utilise désormais cinq solutions BI différentes, selon le Forrester (3.8 selon notre dernière étude de tendances BI 2020). Au fur et à mesure que le nombre de produits BI se multipliait, l’industrie est passée du reporting traditionnel à la BI moderne qui inclut du dashboarding, de l’analyse prédictive ou encore de l’analyse prescriptive.  Le Self-Service est l’un des objectifs principaux des BI Managers en 2020, selon notre enquête.

L’IT : un plus gros morceau

Malgré l’importance croissante accordée au self-service, l’informatique continue de jouer un rôle important en mettant des solutions décisionnelles à la disposition des utilisateurs finaux, en les maintenant fonctionnelles et en effectuant le travail de préparation des données. Plus les utilisateurs métier peuvent faire par eux-mêmes, plus les professionnels de la BI peuvent se concentrer sur des tâches nécessitant des compétences plus spécifiques.

Self-service: plus loin que la data viz

Bien que les outils modernes de BI intègrent de nombreuses fonctionnalités en self-service, des solutions tierces, telles que 360Suite, peuvent étendre la portée des capacités natives de self-service pour refléter les besoins réels.

Promotions en self-service

Il peut être utile pour certains utilisateurs métier et membres de l’équipe BI de gérer leurs propres promotions, par exemple des environnements de test à la production. 360Suite permet aux utilisateurs professionnels de :

  • Promouvoir des objets packagés
  • Appliquer des workflows de validation ce qui empêche toute promotion prématurée
  • Valider les promotions en comparant deux environnements

Rollbacks en self-service

Tous les utilisateurs suppriment occasionnellement des objets importants ou rencontrent des fichiers corrompus. 360Suite fournit un filet de sécurité en permettant aux utilisateurs de restaurer les contenus manquants et/ou de revenir aux versions antérieures. Alors que les sauvegardes traditionnelles de SAP BusinessObjects peuvent remonter à quelques jours et/ou refléter des environnements corrompus, les sauvegardes 360Suite nocturnes, incrémentales et au niveau de l’objet permettent de restaurer n’importe quelle version d’un objet à tout moment.

Versioning en self-service

Les entreprises peuvent bénéficier d’une gestion de version en elf-service des documents, des univers et des connexions, mais les ressources natives sont souvent insuffisantes. Par exemple, le verrou de sécurité SAP BusinessObjects est facile à contourner, ce qui laisse plusieurs utilisateurs modifier le même document “verrouillé” en même temps. 360Suite permet aux utilisateurs professionnels de :

  • S’appuyer sur un verrouillage efficace qui utilise la sécurité SAP BusinessObjects et exige que les propriétaires ou administrateurs vérifient le contenu.
  • Auditer les changements (qui a changé quoi ? quand ?) pour satisfaire aux exigences réglementaires (ex RGPD, BALE, SOLVENCY).
  • Inclure les workflow de validation dans les livraisons
  • Retourner aux versions précédentes de n’importe quel objet à tout moment
  • Effectuer le processus de check-out / check-in directement dans les documents WebI ou IDT
  • Promouvoir le contenu versionné

Exploitation des métadonnées en self-service

Les données sont des informations potentielles, et les métadonnées sont une information sur ces informations potentielles. Dans le contexte de la BI, les métadonnées sont extrêmement précieuses, car elles donnent un aperçu de la sécurité et de l’utilité des ressources BI. Les solutions de services de métadonnées tierces, comme 360Suite, centralisent et traitent les entrées de métadonnées et les transforment en données pour les entreprises. En donnant un accès en self-service aux métadonnées, 360Suite permet aux utilisateurs métier d’obtenir des métadonnées ciblées et spécifiques à leur département, afin qu’ils puissent répondre à des questions telles que :

  • Quels sont les rapports utilisés et ceux qui ne le sont pas ?
  • Quels sont les utilisateurs qui ne consomment pas de ressources BI ?
  • Qui a modifié les rapports et quand ?
  • Quel contenu devrait être archivé en fonction de l’âge ou de la non-utilisation ?
  • Quels rapports sont largement utilisés et pourraient bénéficier d’investissements supplémentaires ?
  • Quelles sont les sources d’information ?

Les métadonnées en self-service permettent également aux utilisateurs d’établir des rapports sur des métriques clés telles que:

  • La rétrofacturation : Qui consomme des licences et du contenu BI ?
  • Le contenu réglementé : Quel contenu BI est soumis à la réglementation ? Qui l’utilise et comment ?
  • La sécurité : La sécurité a-t-elle évolué au fil du temps ? Quelles données ont été touchées ?

360Suite permet aux utilisateurs métier de comparer les changements via des snapshots et de suivre l’historique des informations. En fin de compte, les services de métadonnées en self-service aident les utilisateurs à maximiser la valeur des ressources BI et à sécuriser les données.

livre-blanc-metadonnees

Archivage en self-service

La BI est conçue pour faciliter la prise de décision, il n’est donc pas surprenant que les utilisateurs métier soient souvent les plus familiers avec le contenu BI. L’accès aux métadonnées en self-service permet aux utilisateurs de savoir comment les ressources BI sont utilisées. Lorsque les métadonnées indiquent que le contenu doit être archivé ou supprimé en fonction de l’âge ou de la non-utilisation, l’archivage en self-service 360Suite permet aux utilisateurs métier d’agir en conséquence en marquant le contenu et en l’archivant ou en le supprimant en masse.

Tests de régression en self-service

Tout changement apporté à un environnement peut avoir une incidence sur les rapports. La seule façon d’écarter cette possibilité est d’effectuer des tests de régression : exécuter le même rapport avant et après un changement, comparer les résultats et mettre en évidence les différences au niveau des données, des images, de la structure, du style et même des temps d’exécution, au pixel près. Les tests de régression sont essentiels car les utilisateurs BI doivent pouvoir se fier à l’exactitude des sorties de rapports. Les tests de régression en self-service 360Suite permettent aux utilisateurs professionnels de tester leurs propres rapports Deski, WebI et Crystal et d’obtenir des résultats tout en respectant la sécurité. Combiné à l’automatisation de 360Suite, il réduit le risque d’erreur humaine, accélère le processus, réduit les coûts et libère les ressources humaines.

Analyse d’impact en self-service

Lorsque les tests de régression identifient des incohérences, l’étape suivante consiste à isoler la source du problème. Quelle que soit la cause des régressions, qu’il s’agisse d’un objet d’univers spécifique, d’une expression SQL ou d’une variable, cela a probablement un impact sur plusieurs documents. De même, chaque fois que les utilisateurs SAP BusinessObjects modifient un objet d’univers, une table, colonne ou variable de base de données source de reporting, cela peut avoir un impact sur plusieurs documents.

L’analyse d’impact en self-service 360Suite permet aux utilisateurs de rechercher dans tous les documents pour comprendre la lignée et la source de l’information (data lineage). Après avoir localisé tous les documents contenant des objets / expressions / variables spécifiques de l’univers, 360Suite propose des mises à jour en masse en self-service pour corriger tous les documents impactés en un seul clic.

Publications en self-service

La planification et la publication peuvent se faire en self-service. En d’autres termes, ils peuvent être traités par les utilisateurs métier sans intervention de l’informatique. 360Suite offre une console d’administration des tâches unique en son genre et des options de self-service supplémentaires, permettant aux utilisateurs d’identifier :

  • Les tâches planifiées et leur fréquence
  • Les destinataires et formats
  • Le statut d’exécution, y compris les succès ou échecs (des tâches entières ou des parties de tâches)
  • Les délais d’exécution

Avec 360Suite il est facile de : 

  • Réutiliser et maintenir facilement les listes de distribution
  • Protéger par mot de passe les documents livrés (Excel, PDF, Zip)
  • Appliquer des filigranes aux documents livrés contenant du contenu sensible (Excel, PDF)
  • Joindre des métadonnées personnalisées aux documents livrés (PDF)
  • Concaténer ou définir le type de délimiteur et sélectionner le qualificateur de texte et le jeu de caractères (CSV) ;
  • Inclure les résultats de publication et le HTML dans le corps des courriels
  • Personnaliser les noms d’instance fournis
  • Choisir entre l’envoi d’une notification de lien OpenDocument pour chaque document ou pour chaque destination e-mail
  • Planifier les publications qui incluent des types de documents mixtes (p. ex., documents WebI et rapports Crystal)

Enfin, 360Suite évite de devoir configurer des profils de publication individuels comme l’exige SAP BusinessObjects.

Data Catalogue en self-service

Un catalogue de données est un outil de gestion des métadonnées conçu pour aider les entreprises à trouver et à gérer de grandes quantités de données et permettre la découverte de ces dernières. Les utilisateurs métier sont souvent les mieux placés pour savoir quelles informations sont sensibles et/ou soumises aux exigences réglementaires (par exemple, RGPD, BALE, SOLVENCY). Ils peuvent améliorer la qualité des catalogues de données grâce au marquage en self-service des données sensibles.

360Suite permet aux utilisateurs métier d’exporter des descriptions d’objets et des métadonnées de documents Universe vers Excel, de les baliser et de les replacer dans un SAP BusinessObjects Universe sans intervention informatique.

implement-business-objects-data-catalog
Pourquoi faut-il déployer un data catalog
dans SAP BusinessObjects ?

Comment choisir la bonne solution?

Il existe sur le marché de nombreuses solutions tierces qui promettent d’étendre la portée de la BI self-service, et il peut être difficile de faire la différence entre elles. Choisissez avec soin! Les solutions qui violent les accords de licence BI peuvent créer plus de problèmes qu’elles n’en résolvent. La solution idéale :

  1. Est certifiée par l’application ou les applications qu’il prend en charge
  2. Est compatible avec la dernière version des applications qu’il prend en charge peu de temps après leur sortie, y compris la participation aux programmes Beta.
  3. Tire parti des kits de développement logiciel d’application (SDK) et évite de surcharger la sécurité.
  4. Est basée sur le Web et donc facile à déployer
  5. Est facile à utiliser
  6. Offre un excellent service client
  7. Renforce la sécurité granulaire pour compenser le risque accru associé aux fonctions en self-service.
360suite-customer-centric-policy
Découvrez comment 360Suite aide ses clients
à éviter les risques.

Visez haut

En 1990, Business Objects a introduit le monde de la BI sef-service. Près de 30 ans plus tard, le marché regorge de produits concurrents revendiquant une supériorité pour des applications spécifiques. La plupart des outils décisionnels offrent des rapports en self-service, mais ils n’étendent pas le concept de self-service à d’autres domaines susceptibles d’habiliter les utilisateurs métier et d’alléger le poids pour l’IT.

Des solutions tierces, comme 360Suite, comblent cette lacune. 360Suite se démarque du lot parce qu’il étend de manière sûre et efficace la portée de la BI self-service pour inclure les promotions, les rollbacks, le versioning, l’exploitation des métadonnées, l’archivage, les tests de régression, l’analyse d’impact, la planification et la publication, le catalogage de données. Certaines de ces tâches conviennent à l’utilisateur professionnel ordinaire ; d’autres sont mieux exécutées par des utilisateurs expérimentés. En tout état de cause, plus les utilisateurs métier peuvent faire pour eux-mêmes, moins ils dépendent de l’informatique. Les utilisateurs professionnels ont ainsi plus de contrôle sur les informations qui leur sont destinées et l’informatique peut se concentrer sur d’autres tâches plus importantes. 

Depuis plus d’une décennie, 360Suite a aidé des centaines de clients dans le monde entier, y compris certaines des plus grandes entreprises, à économiser temps et argent en optimisant le potentiel des ressources BI existantes. Même le cofondateur de Business Objects, Denis Payre, a accordé sa confiance à 360Suite lorsqu’il s’est joint au conseil d’administration. Laissez 360Suite vous aider en étendant la portée de la BI self-service.

airbus-helicopters-bi-self-service

Articles Similaires

Publications similaires

Laissez un commentaire

Tableau Cloud Migration - Accelerate your migration with Wiiisdom Ops! 🚀

Registration is open 👉 Register

X