Quels sont les différents
types de BI Testing ?

bi-testing-analytics-platform-feature-img

Le BI Testing : une solution importante pour la qualité des analytics

La confiance dans les données qui sont support à la prise de décision est un facteur clé pour mener à bien des projets de BI et d’analytique. Je suis sûr que vous avez déjà vécu des situations dans lesquelles vos dirigeants ou vos utilisateurs vous ont rapporté que leurs données étaient fausses, que leurs indicateurs de performance clés étaient douteux ou que la plateforme était trop lente pour être utilisée. 

Comment pouvez-vous éviter cela ? Comment pouvez-vous garantir la satisfaction des utilisateurs ? Comment leur permettre de prendre des décisions en toute confiance ? 

Aujourd’hui, les organisations leaders en matière de données et analytique mettent en œuvre les meilleures pratiques issues du DevOps afin d’éviter ces problèmes.  Le BI Testing est rapidement devenu une évidence. Il est beaucoup plus efficace de détecter un problème avant qu’il n’atteigne la production, tant pour les utilisateurs (internes) que pour les consommateurs (externes), plutôt que d’avoir à en gérer les conséquences plus tard. Il est donc important de trouver les erreurs avant que les utilisateurs ne les découvrent – de même, les tests pour le suivi quotidien doivent être mis en place après la production. 

Toute organisation qui utilise des plateformes analytiques telles que Tableau, Power BI, SAP BusinessObjects ou toute autre solution analytique devrait mettre en place une practice de BI Testing afin d’identifier les problèmes avant qu’ils ne soient vus par les utilisateurs afin de garantir la confiance et éviter tout risque. Cet article explique les différentes méthodes de BI Testing que vous pourriez mettre en place dans votre organisation.

 

Les différents types de BI Testing

Nous avons compilé pour vous une liste non exhaustive de différents types de BI Testing.

BI Testing : tests fonctionnels 

Avez-vous déjà eu des problèmes pour ouvrir un tableau de bord ? Avez-vous déjà cliqué sur un filtre ou des paramètres dans une visualisation qui ne fonctionnent pas comme vous l’aviez prévu ? Des exemples comme ceux-là peuvent être des désagréments quotidiens pour les utilisateurs, mais en testant chaque fonctionnalité du tableau de bord, vous pouvez être sûr de fournir la meilleure expérience utilisateur possible. Si les problèmes sont constants, les utilisateurs perdront au fil du temps leur patience et leur motivation à les utiliser, ce qui réduira l’adoption par les utilisateurs et donc les retours sur investissement.  

BI Testing : tests de régression

Les régressions en matière de BI représentent le risque le plus élevé, car elles sont difficiles, voire impossibles, à repérer par l’œil humain et peuvent être néfastes pour la prise de décision. Les régressions peuvent porter sur les éléments suivants : 

  • Données
  • Images
  • Métadonnées (comme les filtres ou les paramètres)
  • Performances du serveur et du tableau de bord 

Pour pallier ces problèmes, les tests de régression permettent de comparer deux versions d’un tableau de bord/rapport dans le temps et de mettre automatiquement en évidence les différences éventuelles. Ce type de test de BI doit être effectué régulièrement pour détecter tout changement indésirable qui pourrait être lié au logiciel de BI lui-même ou lié à la source de données et à son chemin vers le consommateur de données.  Il est recommandé d’appliquer ces tests sur les rapports et tableaux de bord sensibles, pour détecter tout effet de bord lié à une modification par exemple, et limiter les risques encourus.

BI Testing : tests de performance vs. stress testing 

Ces deux types de tests BI peuvent souvent être considérés comme identiques, mais quelle est donc la nuance ?

Le test de performance est un test sur un certain nombre de rapports ou de tableaux de bord pour évaluer leur performance, c’est-à-dire le temps que prennent les différentes tâches fonctionnelles à être exécutées, comme par exemple le temps que prend un tableau de bord à s’ouvrir.

Les stress tests vous permettent de déclencher une charge sur votre serveur et d’évaluer le temps de réponse et la disponibilité de celui-ci. Vous pourrez évaluer le nombre maximal d’utilisateurs que la plateforme peut prendre en charge, l’infrastructure nécessaire pour la faire fonctionner, et même la durabilité en cas de charge maximale des utilisateurs. Il s’agit essentiellement de tester votre plateforme par rapport à des “conditions standard” pour s’assurer qu’elle fonctionne en permanence comme elle le devrait.

test-performance-vs-stress

BI Testing : tests cross-environnements

Avec les tests cross-environnements, vous pouvez comparer un ou plusieurs tableaux de bord dans un environnement donné aux mêmes tableaux de bord dans un autre environnement (c’est-à-dire différents sites ou serveurs pour dev ou prod, etc.) – en d’autres termes, les tests de régression entre différents environnements. 

BI Testing : tolerance testing ou range testing

Ce type de test BI permet de s’assurer que les utilisateurs d’avertir des utilisateurs – en général les utilisateurs métier – lorsqu’un seuil est franchi dans un tableau. Les tests de tolérance garantissent que les données affichées se situent constamment dans la fourchette acceptable et détectent très rapidement tout problème. Par exemple, une marge ne pouvant être inférieure à 0. La donnée devrait se trouver sur une fourchette de 0 à 100.

BI Testing : tests de migration

Chaque fois que vous effectuez une migration ou une mise à niveau de votre plateforme de BI, les tests deviennent essentiels pour s’assurer que tout fonctionne correctement. Est-ce que j’ai le même niveau d’accès qu’avant ? Mes rapports et/ou tableaux de bord présentent-ils les bonnes données ? Puis-je faire confiance aux données présentées dans le nouvel environnement ? Les tests effectués après une migration ou une mise à niveau vous fourniront des réponses claires à toutes ces questions. Gardez à l’esprit que tout système externe connecté directement ou indirectement à votre plateforme BIA, tel que les sources de données, les outils de préparation des données, les bases de données, pendant une migration, peut également provoquer des régressions.  

BI Testing : tests de sécurité

Toutes les solutions de BI présentent des exigences en matière d’authentification et d’autorisation de sécurité, et avec l’authentification unique, il est très important de tester tous les aspects de la sécurité. Par exemple, vérifier que les utilisateurs ont le bon accès aux rapports et aux tableaux de bord en fonction de leurs niveaux d’accès. 

BI Testing : SQL Data Testing

Le test des données valide que la donnée présentée dans le logiciel décisionnel soit égale à celle retournée par la requête SQL. Ce test est très populaire car il permet de facilement déterminer si les régressions constatées sont causées par la couche Analytics ou non.

Smoke testing ou tests d’acceptance (UAT)

Les smoke tests ou tests d’acceptation, lorsqu’ils sont appliqués à l’analytique, sont des tests préliminaires effectués pour vérifier toute défaillance simple qui pourrait suffire à rejeter une version potentielle. Les cas de test sont exécutés pour valider que les principales fonctions du logiciel sont opérationnelles et pour confirmer des questions de base telles que : “Mon tableau de bord répond-il au besoin initial de l’entreprise ?”, “Puis-je ouvrir la viz ?”, “Mon rapport répond-il aux exigences de performance ?”.  

 

Le véritable coût du test manuel

Ces types de tests BI peuvent tous être automatisés, ce qui est une véritable opportunité pour les entreprises, car les tests manuels ont un coût et, soyons honnêtes, personne n’aime passer du temps à tester, n’est-ce pas ?  

Voici quelques-uns des inconvénients des tests manuels : 

  • Les employés effectuent des tâches monotones et récurrentes qui leur font perdre un temps précieux au détriment de projets plus innovants. 
  • Les tests manuels présentent un risque élevé d’erreurs humaines et impliquent la responsabilité de ceux qui les effectuent. 
  • Vous ne pouvez pas documenter complètement le processus et avoir des preuves des tests effectués. 
  • Les tests manuels réduisent la motivation des employés car ils n’ont pas le temps d’être plus créatifs et de développer leurs compétences. 
  • Les tests manuels sont inefficaces lorsqu’il s’agit de régressions de données car la plupart d’entre elles sont imperceptibles, ce qui augmente le risque. 
  • Les tests manuels ne sont pas évolutifs ou reproductibles dans le temps, et ne peuvent pas être appliqués à des milliers de tableaux de bord et de rapports de BI.
  • Les tests manuels nécessitent des compétences techniques et une connaissance métier avancée, il vous faut trouver le mouton à cinq pattes.
  • Les utilisateurs ne testeront qu’un sous-ensemble d’objets en raison de tous ces inconvénients des tests manuels. 

Chez Wiiisdom, nous avons des clients qui ont réussi à gagner des mois complets de travail grâce à l’automatisation du BI testing, améliorant ainsi la qualité de leurs tableaux de bord et ayant plus de temps pour travailler sur d’autres projets. 

Les tests BI automatisés sont facilement intégrables à un processus CI/CD plus large où les tableaux de bord sont régulièrement testés à chaque étape de leur cycle de vie, du développement à leur maintenance.

 

Votre organisation fait-elle suffisamment de BI testing ?

Effectuez-vous tous ces types de tests BI ? Avez-vous confiance dans les décisions que vous prenez ? L’automatisation des tests de BI est essentielle pour que les organisations disposent d’analyses fiables à tout moment et puissent prendre les meilleures décisions possibles. Elle permet également de réduire les risques associés aux tests manuels qui peuvent compromettre la réussite des projets de BI. 

Nous proposons des solutions de tests automatisés pour Tableau, Microsoft Power BI et SAP BusinessObjects. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez obtenir plus d’informations.

Laissez un commentaire

📢 The SAP BusinessObjects Live Summit is back on December 2nd! 💥

Save your spot today 👉 Register

X